Retour

8.2
Comment évaluer les acquis, les changements, les évolutions des patients ? Avec quels outils ?

Séq 2 Ronde des décisions (carte de Barrows)

Nombre de participants maximum : 20.
Temps nécessaire : 1 demi-journée.
Moyens humains nécessaires : 1 formateur.
Technique utilisée : Ronde des décisions
Matériel : 

- Document associé « Exemple 1 - EdDiaS’ »
- Document associé « Exemple 2 - "J'ai une bosse à
la tête" »

Haut de page

Objectifs

Évaluer la compétence de décision d’un patient. Suivre les acquis / les difficultés des patients en termes d’action à entreprendre.

Haut de page

Consignes / vigilances à avoir

Par leur identité, les professionnels de santé ont le réflexe de vouloir indiquer si le choix du patient est correct ou non, alors qu’il s’agit d’aider le patient à évoquer les conséquences de ses choix, et ainsi d’argumenter.

Haut de page

Déroulement

Ce que fait le formateur ce que font les participants

Présente les rondes des décisions (carte de Barrow), leurs règles de conception et leur application en éducation thérapeutique.

 

Regroupe les participants par domaines d’affinité (champs disciplinaires, spécialités ...).

Se regroupent par domaine d'affinité.
  2 options possibles :

Conçoivent une ronde des décisions décrivant
une situation avec différents choix possibles et
les conséquences pour chacun de ces choix ;
ou
reprennent et étudient l'exemple de ronde des
décisions distribué par le formateur.
Valide les règles de conception de la ronde des décisions.

Élaborent en plénières les critères d'utilisation de la ronde des décisions.

Phase animation (fournit un exemple). Phase animation : des volontaires s'entraînent, en plénière ou en sous-groupes, à l'animation d'une ronde des décisions à partir d'un exemple fourni par le formateur.
  Discutent sur l'application de la ronde des décisions auprès du patient.
Réalise une synthèse à partir des critères proposés sur les animations.  

Haut de page

Prérequis pour le formateur

Avoir déjà conçu une ronde des décisions.

Haut de page

Mon expérience de formateur

Dans la phase conception, c’est la conséquence de l’action qu’il faut proposer et non le résultat.


Dans la phase animation, il est important d’attirer l’attention des participants sur les modalités du questionnement de la compréhension des conséquences de l’action prise et les raisons à l’origine de ce choix. Il faut éviter que l’outil devienne un « vrai-faux » dès que le patient propose son choix.

Haut de page

Source

Activité proposée par Rémi Gagnayre. Adaptation d’une activité utilisée dans le cadre de la formation IPCEM.
La ronde des décisions est une production IPCEM.